La cuisine polynésienne

La cuisine polynésienne

Salut tout le monde,

Pendant notre tour en pirogue nous avons pu apprendre (ou plutôt ré-apprendre) à faire du poisson cru au lait de coco. Ci-dessous quelques vidéos pour ouvrir une noix de coco et obtenir le lait de coco:


Mais pour commencer, il faut que je vous parle de deux personnes très sympathiques, qui se reconnaîtront et que j’ai rencontrées chez Isa à Moorea, il s’agit de Mia et Antonina. Ils m’ont appris à décortiquer une noix de coco.

Pour cela il m’a appris à l’ouvrir. Il faut taper avec la machette (ou une pierre) entre les deux yeux de la coco, cela se trouve sur le dessous de la coco. Ensuite il faut la râper car pour faire du lait de coco il faut presser ce que l’on a râpé, dans un tissus, et l’on obtient le lait de coco, c’est délicieux!

          

          

En échange je leur ai appris à faire un far breton. Le lendemain j’en ai cuisiné deux énormes plats…et devinez quoi…il ne sont pas restés longtemps, ils ont vite été mangés!


Maintenant place à la recette du poisson cru au lait de coco:

Pour 10 personnes :

Il faut :

  • 10 citrons,
  • Du lait de coco de 3 noix de coco,
  • Du poisson cru en quantité et coupé en lamelles (nous c’était du thon),
  • Du concombre, carottes et des oignons coupés en petits morceaux très fins,

Mettre le poisson cru, une pincée de sel et le jus des citrons pressés. Ensuite il faut ajouter le lait de coco, les morceaux de concombres, de carottes et d’oignons et mélanger le tout.

Conseil du chef : quand vous presserez les citrons, mettre une passoire pour éviter que les pépins tombent dans votre préparation. Et faites la préparation finale (mélanger le citron et lait de lait de coco avec le poisson) au dernier moment.

Il n’y a pas plus simple et en plus c’est vraiment très très bon.


Nous avons aussi eu la chance de voir un four Tahitien. C’est un outil de cuisson creusé dans la terre, encore utilisé pour préparer des plats typiques de Polynésie Française. Ils s’en servent encore beaucoup pour les mariages, les naissances ou les grandes fêtes. Dans ce restaurant, ils le font tous les dimanches.

À bientôt pour de nouvelles recettes.

Lilian

Partagez en toute simplicité

4 réactions au sujet de « La cuisine polynésienne »

  1. Coucou Lilian
    Cette recette doit te rappeler celle de l’espadon en Martinique.
    C’est vrai que c’est très bon.Ici on ne pêche pas encore du thon mais nous avons commencé la pêche aux maquereaux .Ce qui va nous manquer ce sont les noix de coco.
    Bisous

    1. Oui c’est tout a fait ça, et même que j’adore ça 😆! Hum trop de chance pour le maquereau, une bonne tartine de rillettes je ne dis pas non! Pour la noix de coco on aura le même probleme en rentrant😭 mais on trouvera bien!
      Gros bisous
      Lilian

  2. Merci Lilian !! une belle recette que je mets de côté, c’est une variante de celle que j’utilise, et je vais la tester !! Nous avons reçu une carte postale de vous tous, million de mercis ! bon périple encore, on attend la suite avec impatience !! mumu de Martinique !!!

    1. Et oui, tu as la chance d’avoir tous les bons ingredients pour le faire. Tu me diras ce que tu en as pensé, moi je me suis régalé et pourtant je ne suis pas un grand mangeur de poisson.
      C’est cool que tu ai bien recu la carte, on est ravis ! On te fais de gros bisous et à bientôt.
      Lilian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *